A la recherche d'Europa enlevée


La belle Europa, fille du roi, jouait tout comme chaque jour avec ses amies sur une plage de Phénicie, le Lebanon actuel, lorsque apparut un taureau blanc. C'était Zeus le dieu père qui par cette métamorphose enleva la douce et nave Europa vers les rivages d'un continent lointain qui porte depuis le nom d'EUROPA.

Après que son père, le vieux roi Agenor, dans son désespoir eût envoyé ses cinq fils à travers le monde pour chercher leur sur Europa et qu'aucun d'eux ne retourna, l'espoir de retrouver Europa parut perdu. La vielle mère Telephassa passait des jours à la fenêtre de sa chambre à coucher regardant au loin pleine de nostalgie mais Europa ne revint pas .......

Elle se sentait seule coupable d'avoir mal éduqué Europa. Elle voulait épargner à sa fille tout les soucis et les doutes. Europa était si nave, elle avait si bon cur et était sans défenses et, en fait passablement gâtée. Elle voulait absolument avoir tout ce qui lui plaisait, même ce taureau blanc étrange qui un jour apparut sur la rive.

Et Telephassa continuait à scruter l'horizon et ne voyait que les pins qui croissaient sur les coteaux raides des sources. Alors elle souhaitât avoir une autre fille qu'elle éduquerait d'une autre manière : elle devra être courageuse et forte ! Elle devra avoir l'endurance des pins bien enracinés dans les rochers des coteaux qui résistent à tous les vents. Le jour ou la petite fille vint au monde elle reut le nom d'Europinia.
Lorsqu' Europinia atteint l'âge de 12 ans elle se mit en route à travers le monde pour aller chercher sa sur Europa. Et afin qu'elle n'abandonne pas sa quête avant de l'avoir trouvé, sa mère la plongea dans la rivière bleue des langueurs.....